Les qualités du mohair

 

Chèvre Angora avant la tonte

La précieuse étoffe tissée d'un poil doux, lustré, aux qualités incomparables était déjà recherché en Asie il y a plus de 12 siècles. 
Dès le 4e siècle avant J.C., des tablettes de Summer témoignent de la présence des chèvres Angora et les grecs de l'antiquité racontent la célèbre histoire de Jason et de la toison d'or...


Avec la laine, le mohair fait partie des premières fibres naturelles utilisées pour se vétir.
Le mohair ne s'enflamme pas, protège et isole du feu, ne retient pas les odeurs et très peu la saleté.

 

C'est la grande quantité d'air qu'elle renferme qui lui permet de garder la chaleur tout en étant extrêmement légère.

 

La toison de la chèvre Angora

Le mohair protège du froid... et du chaud 
Le Mohair est une fibre vivante sensible aux différences de températures. Ce pouvoir adiathermique fait qu'il se gonfle d'air dès qu'il fait froid, une sorte de "couette" isolante. 
Inversement, s'il fait chaud, le Mohair, grâce à sa bonne perméabilité à la vapeur d'eau, évacue l'humidité en surface.

Le mohair de toutes les couleurs 
Grâce à la disposition très singulière des écailles fermées de la fibre le Mohair a une affinité particulière avec la teinture. 
Les couleurs sont 
lumineuses, ardentes et chatoyantes. 

Le mohair est une matière première renouvelable 
Deux fois pas an, la laine repousse après la tonte. Sa production demande peu d'énergie : nos chèvres sont élevées en plein-air.

Le mohair est 100% biodégradable 
quand il n'est plus utile ni à la chèvre, ni à l'homme, il peut être composté et fertiliser les sols.